La caféine se retrouve naturellement dans une variété de plantes, comme les grains de café, les feuilles de thé, les grains de cacao, la noix de kola, la guarana et le yerba maté. La caféine peut également être produite de manière synthétique. Il n’y a pas de différence entre la caféine naturelle et la caféine synthétique. Les deux peuvent être consommées sans danger pour la santé.

La caféine est l’ingrédient caractéristique des boissons énergisantes, qui contiennent généralement 32 mg de caféine pour 100 ml. Son effet stimulant a été évalué scientifiquement depuis des siècles. Récemment, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA), qui est chargée de l’évaluation des risques relatifs à la sécurité des aliments destinées à l’alimentation dans l’Union européenne, a évalué de manière positive les allégations nutritionnelles sur la caféine concernant une augmentation de la performance au niveau de l’endurance et de la capacité d’endurance ainsi qu’une réduction dans les efforts perçus et notés lors d’exercices physiques.

Au sein de l’Union Européenne, des mesures concernant l’étiquetage des boissons contenant plus de 150 mg de caféine par litre ont été mises en place (Règlement concernant l’information alimentaire des consommateurs (EU) No 1169/2011). En vertu de ce règlement, les boissons énergisantes doivent mentionner sur leur étiquetage « Teneur élevée en caféine, déconseillé aux enfants et aux femmes enceintes ou allaitantes  », suivie d’une référence à la teneur exacte en caféine du produit exprimée en mg pour 100 ml. Ces mentions figurent sur toutes les boissons énergisantes vendues dans l’Union Européenne.