Les boissons énergisantes sont des boissons non alcoolisées. Malgré leur caractéristiques principalement fonctionnelles, il arrive que certains consommateurs mélangent des boissons énergisantes non alcoolisées à des boissons alcoolisées. Cette pratique, selon laquelle des individus mélangent des boissons alcoolisées à des boissons gazeuses, de l’eau tonique, de l’eau gazeuse, du soda gingembre et toutes sortes de jus de fruits, existe depuis des décennies, sinon de siècles.

Rien ne nous empêche, sur le plan scientifique, de mélanger les boissons énergisantes à l’alcool, en autant que les consommateurs gardent à l’esprit qu’une consommation irresponsable et excessive d’alcool peut avoir une incidence négative sur le comportement et le corps humain, et qu’une telle incidence est attribuable aux boissons alcoolisées, et non pas aux boissons non alcoolisées avec lesquelles elles sont mélangées, qu’il s’agisse d’une boisson gazeuse, de jus d’orange, d’eau tonique ou d’une boisson énergisante.

Il n’existe aucune indication que les boissons énergisantes ont un effet spécifique (négatif ou positif) en lien avec la consommation d’alcool. Cela a été confirmé par le le Comité du gouvernement britannique sur la toxicité (2012), qui a conclu que « Les données actuelles disponibles ne soutiennent pas une interaction de comportement ou toxicologique dangereuse entre la caféine et l’alcool ». Plus récemment, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA, 2015) a également conclu que selon les données scientifiques actuellement disponibles, il n’existe aucune interaction néfaste entre l’alcool et la caféine provenant de quelque source alimentaire que ce soit, y compris les « boissons énergisantes ».

Afin d’assumer un rôle proactif et responsable dans le débat concernant les boissons énergisantes et l’alcool, le Code de pratiques d’EDE oblige ses membres à adhérer aux engagements suivants concernant la vente et le marketing de boissons énergisantes :

  • L’étiquetage des boissons énergisantes n’encouragera pas leur mélange avec de l’alcool.
  • Les membres d’EDE ne feront aucune déclaration concernant le fait que la consommation d’alcool avec des boissons énergisantes annule les effets de l’alcool.
  • Les membres d’EDE ne vendent aucune boisson qui est un mélange de boissons énergisantes et d’alcool. Nous considérons que la dénomination de telles boissons alcooliques pré-mélangées comme étant des boissons énergisantes est trompeuse.