Les médecins conseillent généralement aux femmes enceintes de réduire leur apport en caféine. Plusieurs autorités à travers le monde ont examiné les effets de la caféine. Les scientifiques de Santé Canada ont mené une étude approfondie des ouvrages scientifiques portant sur la caféine (Nawrot et al, 2003).

Ils ont conclu que la population générale des adultes en bonne santé n’est pas sujette au risque d’effets secondaires potentiels liés à la consommation de caféine si elle limite sa consommation à 400 mg de caféine par jour. Ceci a récemment été confirmé par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA, 2015). Cependant, l’EFSA recommande aux femmes enceintes et allaitantes de limiter leur consommation de caféine à 200 mg par jour. Les règles pour l’étiquetage des boissons contenant de la caféine sont les mêmes partout en Europe (Règlement sur l’information alimentaire des consommateurs (EU) No 1169/2011). Les boissons contenant plus de 150 mg/l de caféine doivent indiquer la teneur en caféine et mentionner sur leur étiquetage « Teneur élevée en caféine, déconseillé aux enfants et aux femmes enceintes ou allaitantes  », suivie [entre crochets] d’une référence à la teneur en caféine du produit exprimée en mg pour 100 ml. Les boissons énergisantes normales ont une teneur en caféine de 32 mg par 100 ml. La teneur exacte en caféine est mentionnée sur le contenant, afin que les consommateurs à travers l’Europe puissent prendre des choix éclairés.